Comment investir à l’étranger : notre guide pour bien débuter

Alice Lopez
09.11.20
À lire en 4 min

Investir à l’étranger demande de l’expérience et de la patience. En fonction projet que vous souhaitez monter et du capital dont vous disposez, les options ne seront pas les mêmes. Pour financer votre activité, privilégiez le compte multi-devises de TransferWise pour entreprise :

Découvrez l’offre TransferWise pour les professionnels

Investir à l’étranger : les questions à se poser avant de se lancer

Selon que vous souhaitez faire un investissement locatif ou créer une entreprise, le cheminement ne sera pas le même. Voici quelques questions qui vous aideront à y voir plus clair :

  • Ai-je une idée claire du projet ? Dans la plupart des pays où le visa est nécessaire, il sera impossible d’obtenir le précieux sésame si vous n’avez pas d’un projet déjà établi.
  • Quel est le but de l’investissement ? Selon que vous cherchiez à investir dans une entreprise, acheter un appartement ou bien créer votre propre société, les visas auxquels vous pourrez prétendre seront différents.
  • Dans quel pays vais-je monter mon projet ? Selon les endroits, les dispositions légales sont différentes, ce qui modifiera à la fois vos perspectives et la manière de réaliser vos objectifs.
  • Quel est mon capital de départ ? L’argent dont vous disposez aura une influence sur le bien que vous pourrez acheter ou bien le type d’entreprise que vous pourrez créer.
  • Comment vais-je financer mon projet ? Dois-je demander de l’aide à une banque ou ai-je déjà le capital de départ ? Si vous avez besoin d’un coup de pouce, vous pourriez vous heurter à des difficultés, car rares sont les banques qui prêtent pour investir à l’étranger.

Une fois que votre idée est définie, vous pouvez passer à la réalisation. Comme nous l’avons vu, le lieu où vous allez investir est conditionné par le projet que vous avez.

Où investir à l’étranger ?

Dans chaque pays, il y a des opportunités. Le tout est de savoir les saisir au bon moment. Pour les Français, la Suisse et le Canada sont particulièrement attractifs, en raison de la langue et du niveau de vie.

Canada

Investir au Canada a plusieurs avantages : l’impôt sur les sociétés est faible et le secteur bancaire est très sain. Par contre, en raison d’un politique de quotas peu favorables aux Français, il faudra vous armer de patience avant de pouvoir mettre votre projet à exécution.

Parmi les secteurs qui ont le vent en poupe, il y a les ressources naturelles, les médias et les technologies propres. Si vous cherchez une aide, allez voir du côté de la Banque de Développement du Canada. Elle propose des offres de financement allant jusqu’à 100 000 $1, ainsi que des services-conseils qui vous aideront à booster votre rentabilité.

Suisse

Si vous êtes intéressé par les secteurs de pointe comme l’aéronautique, les technologies de l’information ou le luxe, pensez à investir en Suisse. Certes, vous devrez avoir un certain capital de départ, mais certaines dispositions légales comme la Lex Bonny vous permettront d’obtenir des abattements fiscaux pour vous implanter.

Le pays propose certaines aides via le Secrétariat d’État à l’Économie suisse. De plus, via les coopératives de cautionnement, les TPE/PME ont un accès facilité aux crédits. Enfin, vous pouvez obtenir un financement de la Société Suisse de Crédit Hôtelier pour en place un projet dans ce secteur d’activité.

Quels types d’investissement ?

À l’étranger, les possibilités d’investissement sont nombreuses. Trois types de projets sont véritablement porteurs : l’immobilier, la création d’entreprise et la prise de part dans une société existante.

Investissement immobilier

Il s’agit de la forme d’investissement la plus simple. Achetez un bien immobilier dans le but de faire une plus-value à la revente ou bien d’en tirer un revenu locatif.

Avant de vous lancer, trouvez une ville attractive et faites surtout attention à la taxation. Dans certains pays, les logements sont soumis à de très forts impôts.

Création d’entreprise

C’est une solution idéale si vous souhaitez travailler à l’étranger et y vivre. Différentes formes juridiques existent selon les pays : sociétés à responsabilité limitée, société en participation, société par actions…

Si vous exercez une profession libérale, vous pouvez aussi vous déclarer en tant qu’autoentrepreneur. Vous aurez alors besoin d'un compte en banque professionnel.

Actionnariat

La prise de participation demande un capital de départ très élevé. De plus, si vous investissez dans des entreprises stratégiques ou des secteurs régulés par l’état, le processus sera supervisé par les autorités.

L’achat de part nécessite une certaine expérience. Lancez-vous uniquement si vous avez déjà réalisé des opérations de ce genre en France.

Aides et financement

Si vous n’avez pas le capital nécessaire pour lancer votre projet, tentez d’obtenir un financement. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Agence gouvernementale : elles offrent des bourses en fonction des secteurs d’activité.
  • Banque : sans doute la solution la plus compliquée pour obtenir des fonds, surtout si vous n’habitez pas dans le pays et que donc vous n’avez aucun historique de crédit. Avec les banques françaises, ce sera la même chose, car elles ne prêtent en général pas pour un investissement à l’étranger.
  • Fond d’investissement local : Si votre idée est solide, vous pourrez attirer des financements. Par contre, sachez que ce type d’organisme privilégie la rentabilité avant tout. Vous aurez donc des choix difficiles à faire en aval pour maintenir vos marges.

Pour obtenir des conseils sur le climat des affaires, tournez-vous vers la chambre de commerce française qui se trouve dans le pays (s’il y en a une). Vous aurez accès à de précieuses informations et vous pourrez vous faire un réseau qui vous permettra de commencer votre activité du bon pied.

Lancez votre entreprise grâce à TransferWise

Vous avez déjà les fonds pour financer votre investissement ? Alors, faites un virement vers votre compte local ou celui du vendeur grâce à TransferWise.

Vous bénéficierez du taux réel du marché pour la conversion et ferez ainsi une grosse économie par rapport à un transfert effectué depuis votre banque. De plus, vous n’aurez aucuns frais annexes (correspondant, traitement…). Vous ne paierez qu’un petit pourcentage sur la transaction. Rien de plus.

Ouvrez dès maintenant un compte multi-devises TransferWise et lancez votre activité à l’international.

Ouvrez un compte pro TransferWise


Sources :
  1. Page d’accueil de la Banque de Développement du Canada
    Vérifié pour la dernière fois le 23 octobre 2020

Cette publication est seulement fournie à titre d'information et n'est pas destinée à couvrir l’intégralité des sujets traités. Il ne s'agit pas de conseils. Nous vous invitons à obtenir l'avis préalable d'un professionnel ou d'un spécialiste avant de prendre toute décision sur la base du contenu de cette publication. Les informations contenues dans cette publication ne constituent pas un conseil juridique, fiscal ou professionnel de la part de TransferWise Limited ou de ses sociétés affiliées. Des résultats observés par le passé ne garantissent pas de résultats semblables par la suite. Nous ne donnons aucune déclaration, garantie, directe ou implicite, que le contenu de la publication est exact, complet ou à jour.

TransferWise est la nouvelle méthode intelligente d'envoyer de l'argent à l'étranger.

En savoir plus

Astuces, nouveautés et mises à jour pour votre pays